Posted on

la fauvette et son cygne particulier

De son œuf, pour s’extirper,

La fauvette devait se déhancher.

Dans sa coquille elle remua.

L’œuf se balança, roula,

Et finalement du nid tomba.

Il s’écrasa de tout son poids

Sur les ailes d’un cygne assoupi,

Qui suite à tout ce fracas,

De son doux rêve sortit.

Si la coquille fut définitivement cassée,

La fauvette le fut également sur tout un côté.

La fauvette ainsi naquît,

Avec une patte et une aile affaiblies.

L’oisillon sous son aile le cygne prit,

Pour qu’il ne croie s’apparenter à une autruche ou à un kiwi.

Le cygne lui dit :  » – Fauvette tu es née,

Tu peux t’envoler ! « 

Pourtant paralysée à moitié,

à force de patience, de courage et de pugnacité,

La fauvette réussit à voler,

Et même plus tard à créer

Avec une seule aile des bijoux.

Donc avec un peu de volonté,

On peut arriver à beaucoup.