Posted on

La boite à trésors

Les richesses du passé à l’œuvre aujourd’hui :

La fauvette apprécie partager des moments de création avec des personnes qui viennent à sa rencontre.

Ces dernières découvrent cette activité de fabrication de bijoux dans une atmosphère conviviale. C’est l’occasion de discuter et d’échanger tout en créant.

La fauvette met alors tout son matériel à leur disposition, et elle les guide étape par étape si nécessaire.

Pourtant, la fauvette a remarqué que ce n’est pas parce que plusieurs personnes utilisent le même matériel qu’elles vont pour autant produire les mêmes bijoux.

Bien au contraire. Tous les bijoux diffèrent de styles et chacun a sa patte.

La sensibilité de chacun est donc inscrite au cœur des bijoux.

Mais comme ici, sur internet, l’atelier est virtuel, la fauvette ne peut donc pas vous aider directement à créer par vous-mêmes vos propres bijoux. Et un tutoriel ne saurait remplacer le partage qui s’opère lors de rencontres.

Or, dans l’univers du virtuel, c’est le mot qui est roi.

Mais cela tombe bien car la fauvette aime aussi beaucoup les mots.

Alors à défaut de pouvoir utiliser le matériel de la fauvette et de bénéficier de ses bons conseils pour créer des bijoux, la créatrice vous propose plutôt de vous faire profiter des connaissances qu’elle glane de ci de là et qu’elle a décidé de rassembler dans son atelier virtuel.

Elle espère ainsi que vous apprécierez ce partage de connaissances et de richesses du passé qui forgent également notre aujourd’hui.

Les trésors de la langue :

Dans le monde du bijou, des mots spécifiques sont employés par les artisans, les professionnels ou les fabricants : c’est la langue du bijou.

Donc d’essayer, d’une part, de décoder une partie de ce langage spécialisé paraissait en effet important pour la fauvette.

Mais de connaître l’histoire et l’origine des mots, leur sens, et parfois même leur symbole, est également précieux pour mieux comprendre la fonction des objets qu’ils désignent.

Donc la fauvette souhaitait aussi revenir sur ces bijoux de la langue qui, ceux-là, ne sont pas des piercings.

  • Langue du bijou et bijoux de la langue

Les trésors de l’histoire :

Les bijoux font partie de notre histoire. Ce sont des trésors de l’histoire de l’être humain.

A priori, le bijou est un objet qui ne sert pas à la survie de l’être humain.

Néanmoins, la fauvette s’autorise une voire deux hypothèses :

Et si certains de nos lointains ancêtres, nomades, avaient porté leur couteaux (en bois, en pierre, en os ou en ivoire) autour de leur cou ou autour d’un ceinturon pour aller chasser ?

Alors, les tous premiers bijoux de l’histoire humaine ne seraient finalement que des armes blanches pendues à des lianes.

Mais de là, une autre proposition surgit : et si l’enfant enlaçant ses bras autour du cou de sa maman incarnait tout simplement l’archétype des tous premiers colliers et des tous premiers bijoux précieux ?

En tous cas, il est certain que le bijou raconte quelque chose de l’être humain et de sa condition au sein d’un ensemble d’autres êtres humains.

  • Une petite histoire du bijou